Participation à la soirée Fractal Musik, Festival Poésie/nuit, Théatre des Cordes, CDN Caen, le 6 mars 2009.

Fractal Musik, le projet discographique de Joël Hubaut et de la Station Mir, vous fait entrer dans un univers singulier fait d’expériences sonores inattendues…
Sans hiérarchie, sans préjugés, les disques de la série Fractal Musik rassemblent des artistes intéressés par le travail sonore, musiciens se prêtant à la commande ou plasticiens s’emparant du son comme un prolongement possible de leurs expériences plastiques.
Le prochain opus sort en mars 2009 à l’occasion du festival, l’attendu n°4 : Crunchy-crunch.
Pour son lancement, soirée de concerts, performances et autres mixages de Benoît Casas, Mami Chan, Paul Collins, Déficit des années antérieures, eL TiGeR CoMiCs GRoUP, Joël Hubaut & Léa Lebricomte, Jive Biquette, Ingrid Luley, Princesse Rotative et Thierry Weyd…

Crust en plaques crunchy crunch de densité d’énergie en densité critique : le paradoxe des craquements de la pulsation des ondes de croûte du battement dans les vibrations contractées est de briser le paradoxe puisqu’une pièce «Fractal Musik» est évidement une pièce dont chaque élément est aussi une pièce «Fractal Musik» dans son paradoxe craquelé. Joël Hubaut

Selon vous, en seulement 3 précédents épisodes discographiques, et aujourd’hui un quatrième qui fleure bon le chocolat qui croustille, est-il possible de réunir (au total) plus de 220 artistes, collectifs, groupes… aussi dissemblables, disparates, différents, disproportionnés, dissonants voir divergents avec tout autant d’exigeante jubilation ? Incroyable émulsion, improbable instantané et fascinant mix de créations sonores à très haute densité, la collection «Fractal Musik», coordonnée par l’artiste Joël Hubaut et la Station Mir, pratique l’état des lieux des participants au format speed dating – 1 minute chrono et basta ! au suivant !… Les gigognes supersoniques n’attendent pas ! Thierry Massard.

 

Publicités